La géothermie

L’instabilité du coût des énergies fossiles et leur raréfaction annoncée conduisent les acteurs économiques à développer des ressources énergétiques renouvelables et maîtrisées.
Les objectifs français en matière d’énergie impliquent une mobilisation de toutes les ressources alternatives.
La géothermie qui a pour objet l’exploitation de la chaleur du sous-sol répond à cette attente.
La part qui lui est assignée nécessite la multiplication par 6 de la puissance installée à l’horizon 2020.
La RT 2012 oblige à la réduction des consommations énergétiques. L’arrêté d’octobre 2011 impose une solution en énergies renouvelables dans tous les projets de constructions neuves.
Sur plus de 90% du territoire français une solution géothermique existe.
La captation de l’énergie géothermique implique la réalisation de forages adaptés.
Les ressources du sous-sol et en particulier les eaux souterraines nécessitent une vigilance qui requiert avant d’envisager leur utilisation de les identifier, de les caractériser, de les gérer et de protéger ce patrimoine commun inestimable.
GEOSYNERGIE offre à ces clients une connaissance approfondie de la réglementation (Code Minier, de l’Environnement, de la Santé Publique, de la Loi sur l’Eau) et des contraintes locales qui peuvent interférer avec les projets de mise en valeur de ces ressources.
GEOSYNERGIE est votre partenaire expérimenté pour vous accompagner dans toutes les démarches techniques, administratives et réglementaires.

Pompes à chaleurs en cascadesGalerie des Alpes
 
test de réponse thermique, géosynergie

TEST DE REPONSE THERMIQUE
Le test de réponse thermique (TRT) est utilisé afin de définir la conductivité thermique du sous-sol, ceci dans le cadre de projets géothermiques (notamment sur la base de champs de sondes).
Selon votre projet, la réalisation d'un TRT est nécessaire pour obtenir des financements de l'ADEME.
Dans le cadre du dimensionnement d'un champ de sondes géothermiques (détermination du nombre de sondes en fonction des besoins énergétiques du demandeur), plusieurs paramètres doivent être déterminés, il s'agit notamment de la conductivité thermique du sous-sol, ainsi que la résistance thermique de la sonde du forage test. Le test de réponse thermique (TRT), effectué sur un forage test, permet d'appréhender ces deux paramètres.
Le forage test est censé être représentatif des caractéristiques thermiques du milieu.
Le test de réponse thermique consiste à injecter une puissance thermique constante dans le sol par le biais d'une sonde, et suivant un débit d'injection fixe, à maintenir un écart de température constant entre l'entrée et la sortie de la sonde.
Face à cette injection, l'aquifère va contribuer à refroidir cette eau. Le test thermique consiste à maintenir un écart relativement constant entre la température d'injection de l'eau et la température de retour de l'eau (entre 3 et 5°C généralement).
Au cours du test, les deux températures d'injection et de retour vont cependant progressivement simultanément augmenter, l'analyse de la pente d'augmentation de la moyenne des deux températures permet de déterminer la conductivité thermique du terrain.
L'interprétation de l'équation d'Eskilson et al (1987) donne la solution générale d'évolution de la température dans un terrain soumis à une pulse d'injection de chaleur :
Nous disposons du matériel nécessaire à la réalisation de tests thermiques. Des conditions d'accès et de présence d'énergie électrique sont cependant nécessaires sur site pour pouvoir réaliser convenablement ces tests, veuillez nous contacter à ce sujet.
Cependant, le TRT ne permet pas de dimensionner le champ de sondes. Pour cela un calcul analytique, ou une modélisation mathématique sont nécessaires avec intégration des résultats du test. Ce calcul nécessite notamment de définir la géométrie du champ de sondes (quantité, répartition spatiale…), les besoins énergétiques demandés mois par moi, que ce soit pour le chauffage ou le refroidissement, le type de fluide utilisé…